MIREILLE SERRE, CABINET DE PSYCHOTHÉRAPIE
Analyse Transactionnelle, EMDR, EFT et ICV,
quatre méthodes pour une psychothérapie intégrative

ICV

mireille-serre-bandeau-page-icv

L’ICV

L’Intégration du Cycle de Vie, approche psychothérapeutique développée aux États Unis par Peggy Pace au début des années 2000, favorise l’intégration neuronale d’événements traumatiques survenus au cours de la vie et/ou de négligences au cours de l’enfance qui restent perturbants encore dans le présent.

Lorsque les événements auxquels nous sommes confrontés tout au long de notre vie s’intègrent à notre histoire, ils forment nos souvenirs agréables ou désagréables mais ils ne sont plus actifs émotionnellement dans le présent. Parfois il arrive que leur violence, leur répétition ou leur précocité empêchent ce processus naturel d’intégration de se produire ; ils restent alors émotionnellement actifs bien que le danger ou la souffrance appartiennent au passé et peuvent resurgir de façon intempestive (même si le souvenir n’a pas accès à la conscience) et s’exprimer sous forme d’état dépressif, d’angoisses, de phobies de conduites addictives, de somatisations.

L’intégration du Cycle de la Vie réactive la capacité innée du système corps-esprit à se guérir lui-même en permettant à la personne, dans un contexte de sécurité offert par le cadre thérapeutique, à intégrer les différentes étapes de son histoire du moment traumatique jusqu’au présent.

Pour cela l’ICV utilise la Ligne du Temps constituée d’images successives des souvenirs chronologiques de la vie de la personne dont la répétition va « montrer» au cerveau émotionnel que les événements traumatiques sont terminés.

L’ICV permet de traiter toute forme d’événements traumatiques y compris les traumatismes de la vie fœtale, de la naissance, des premières années de la vie, traumas qui ont laissé des traces dans la mémoire corporelle et émotionnelle. Elle est particulièrement adaptée pour traiter différents troubles de l’attachement.

Elle s’adresse aux adultes, aux adolescents et aux enfants.

A la fin d’une thérapie ICV les personnes ont une meilleure régulation émotionnelle et se sentent plus unifiées, apaisées, confiantes et ouvertes.